top of page

Décryptage de l'étude explosive de 60 Millions de Consommateurs sur les protections hygiéniques



En octobre 2023, une enquête de 60 Millions de Consommateurs a secoué le monde des protections hygiéniques en révélant les dessous peu reluisants de l'industrie des produits d'hygiène féminine, y compris ceux qui se parent des vertus de l'écologie.


L'heure est venue de faire le point sur l'état de nos protections périodiques et de découvrir si elles méritent réellement notre confiance.




La performance au cœur du débat


L'étude, menée sans concessions, a passé au crible un éventail de produits. Elle a mis à l'épreuve l'absorption en position assise et debout, l'efficacité anti-humidité, la résistance aux odeurs, et la solidité des fibres. Rien n'a été laissé au hasard, avec un échantillon de 24 références, des mastodontes du secteur (Always, JHO, Nana, Nett, Saforelle, Tampax, Vania, etc.) aux marques de distributeur (Auchan, Carrefour, Lidl, etc.).


Un partenariat de poids avec l'Agence de la transition écologique (Ademe) confère à cette étude une autorité indéniable.


Mais ce n'est pas tout. L'étude a également scruté la présence d'allergènes et de contaminants, potentiellement toxiques, tels que les phtalates, les métaux lourds, les dioxines, et même des pathogènes dans le cas des tampons.




Des résultats surprenants


Les résultats sont aussi diversifiés que la gamme des produits testés :


> En ce qui concerne les serviettes, l'absorption varie du simple au quadruple, de 3,5 ml à 24 ml. L'explication ? L'absence de normes claires pour mesurer la capacité d'absorption dans cette industrie.


> Les protège-slips, quant à eux, montrent des écarts de performance considérables.


> En revanche, les tampons, souvent critiqués, se montrent plus constants dans leurs performances, en adéquation avec les indications des fabricants. Néanmoins, la question persiste concernant leur potentiel toxicité.




Chimie & contaminants : des ingrédients douteux


L'étude a jeté un regard intransigeant sur neuf contaminants, dont le glyphosate, les phtalates, le formaldéhyde et les dioxines.


Leurs origines ? Des cultures de coton chargées de pesticides, des processus de fabrication douteux, des composants controversés, et même des conditions de stockage peu orthodoxes.


La plupart des marques minimisent les risques, mais des zones d'ombre subsistent, notamment lorsqu'il s'agit de l'exposition par les muqueuses.




Labels écologiques : pas toujours une assurance qualité


L'étude a également ébranlé la foi dans les labels environnementaux. Elle a révélé que la présence de contaminants pouvait cohabiter avec des labels tels qu'Oeko-Tex, FSC Mixte, Gots/Icea ou Nordic Swan Ecolabel.


Le message est clair : la recherche de cohérence entre critères environnementaux et santé humaine dans ces labels doit être une priorité.




Les Petites Choses : des tampons champions de la qualité


Parmi les marques sous les feux de la rampe, "Les Petites Choses" ont créé la surprise. Ces tampons ont obtenu une note impressionnante de 16/20, surpassant largement des géants du secteur tels que Tampax (12,5/20), Natracare (9,5/20) ou Nett (6,5/20). Une preuve flagrante de leur qualité et de leur efficacité.


"Les Petites Choses" se sont démarqués par leurs performances exceptionnelles, confirmant ainsi leur statut de choix fiable pour les utilisatrices en quête de produits performants et dignes de confiance.


En tant que distributeur exclusif, Distrib Nature est fier de proposer des produits qui répondent aux normes élevées de qualité et de satisfaction des consommatrices, contribuant ainsi à leur bien-être et à leur confiance pendant leurs règles.





Cette étude percutante nous rappelle que le choix des protections hygiéniques ne doit pas être pris à la légère. Les consommatrices ont le droit d'exiger des produits sûrs pour leur santé et respectueux de l'environnement. L'heure est venue de faire des choix éclairés, en tenant compte des performances, de la composition et de la présence de labels environnementaux.


Espérons que cette étude secoue l'industrie et la pousse à améliorer la qualité et la sécurité de ses produits, notamment en ce qui concerne l'absence de contaminants. Les consommatrices ont le pouvoir de faire des choix éclairés pour leur bien-être et pour la planète. Après tout, ce sont elles qui décident ce qui est le mieux pour leur corps et notre environnement.




Commentaires


LE PANEL DE NOS PROTECTIONS & ÉQUIPEMENTS

bottom of page