top of page

Des protections hygiéniques à la composition douteuse


Malheureusement, le marché des protections intimes féminines manque cruellement de transparence envers leurs clientes : il n'y a toujours aucunes normes en termes de règlementation de la composition des protections hygiéniques en France.



femme qui regarde un paquet de protections hygiéniques au supermarché
La composition de nos protections hygiéniques est-elle seulement prise en compte par les fabricants ?


Des produits toxiques dans nos culottes ?

Ce n'est pas la meilleure nouvelle que tu liras dans ta journée, mais il faut en parler.

En 2018, l'étude de l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) dresse la liste des composés chimiques contenus dans les protections hygiéniques classiques du marché : inutile de citer des noms, la marque à laquelle tu penses est certainement concernée). Le résultat de cette étude est absolument terrifiante. Les protections hygiéniques non biologiques contiendraient des parabènes (puissants perturbateurs endocriniens), des résidus de plastiques et de pesticides et d'autres substances cancérigènes. De nouveaux tests ont même révélé la présence de nombreux hydrocarbures aromatiques polyciliques (HAP), mais aussi de phtalates de dioxines et de furane. Le problème ? Toutes ces substances toxiques sont cancérigènes, mutagènes et de puissants perturbateurs endocriniens. Un scandale quand on sait qu'elles sont au contact de nos parois vaginales au minimum une semaine par mois (parties extrêmement absorbantes, d'autant plus au moment des règles).



Mais comment se fait-il qu'on retrouve toutes ces substances toxiques dans nos protections menstruelles ?


En fait, à la différence des États Unis où les protections intimes sont classées comme des dispositifs médicaux et où leur commercialisation est donc réglementée et encadrée depuis les années 70, en France il n'est rien de tout ça. 2023 et il n'existe toujours pas de réglementation. Concrètement, ça veut dire que les fabricants peuvent mettre quasiment tous les produits chimiques qu'ils veulent dans nos protections hygiéniques. Leur seule obligation, c'est de préciser leur taux d'absorption : absolument délirant. Ainsi, une femme qui a ses règles 1800 jours au cours de sa vie est au contact de substances toxiques pendant 5ans qui vont dérégler son système hormonal, augmenter son risque de cancer, et aggraver ses problèmes de santé.



Alors à qui me fier et à qui faire confiance ?

Uniquement aux marques qui proposent des protections en coton 100% bio certifiées GOTS

Le coton 100% bio est LA solution médicale et environnementale la plus fiable. L'utilisation de protections en coton biologique permet de réduire de 50% la consommation d'eau par rapport au coton conventionnel. De plus, ce type de coton n'est pas traité avec des produits chimiques toxiques. À noter également que la fibre de coton biologique est blanchie avec de l'eau oxygénée plutôt qu'avec du chlore !


Notre priorité chez Distrib Nature est la santé de nos clientes. C'est la raison pour laquelle nous équipons tous nos distributeurs avec des protections 100% en coton biologique de la marque Les Petites Choses. Ce sont des produits en lesquels nous avons entièrement confiance et qui respectent vraiment le corps des femmes.



Ensemble, dénonçons et mettons au pied du mur les pratiques des marques qui se fichent royalement de la santé de leurs utilisatrices.

Parce que nous le méritons toutes.


Comments


LE PANEL DE NOS PROTECTIONS & ÉQUIPEMENTS